Banniere
Circuit  des Maisons Patrimoniales.

Voyagez dans le temps en parcourant ce village bicentenaire et ses nombreuses points d'intérêts  comme ces quelques maisons historiques.

 

1-L'église de L'Acadie

Ce point de convergence nous reporte au début du XIXe siècle.L'église de L'Acadie, construite en 1801, est selon Gérard Morissette, l'un des monuments qui illustre le mieux « les aptitudes de nos ancêtres pour l'art de bâtir, leur sens des proportions et leur science du dessin ». Classée monument historique en 1957, elle mérite qu'on s'y attarde. À remarquer sa façade dépouillée, son passage couvert, l'arrière typique de l'architecture de la Nouvelle-France et son clocher qui donne de l'élan à la structure. La décoration de son intérieur et les vieilles tombes du cimetière qui racontent l'histoire des exilés acadiens et irlandais, valent une visite sous plusieurs aspects.

Built in 1801, the church of L'Acadie is the focal point of the village. Its ornate interior and stark facade are testimony to the building skills of our ancestors. The steeple bell proclaims New France to all the countryside. Indeed, it's peals honour our once exiled forefathers, many Acadians exiles and Irish immigrants, are to be found in the adjacent cemetery.
2- Le presbytère
Cette imposante demeure aux allures de manoir seigneurial, fut construite en 1822-1823 sur le site d'un premier presbytère-chapelle. Jusqu'en 1879, toute la partie droite était réservée aux paroissiens. Au rez-de-chaussée, on y retrouvait les Salles des Habitants des hommes et des femmes,  tandis qu'à l'étage on y  tenait l'école des garçons. Ce presbytère fut classé monument historique en 1964.
The presbytery was build in 1822-1823, and served as the church hall until 1879. It's covered walkway, linking it with the church, allowed sheltered access for the parishioners. The second floor provided a schoolroom for boys. Classified in 1964 as a historical monument.
3- 1458, chemin du Clocher
D'inspiration bretonne par son volume massif, et bien ancrée, cette maison datant de 1831, servit d'école de filles et devint par la suite la maison du bedeau, surnom qui lui demeure malgré le fait qu'elle soit devenue une propriété privée. La dernière restauration de 1997 lui a redonné ses lucarnes. Cette maison est protégée depuis 1964. Trois bâtiments d'importance en pierres, isolés sur une presqu'île forment un complexe unique au Québec.
"The Sacristan's House" of  breton architecture first served as a school for girls. Classified as an historical monument in 1964, it was restored in 1997 and is privately owned.  This group of stone built church, presbytery and sacristan's house of L'Acadie. is unique in the province of Quebec.
4- (retiré du circuit)
5- 100, chemin des Forges
Construite vers 1831, cette maison, longue et étroite, est d'inspiration québécoise. Sa façade donnait sur le jardin nous laisse croire que les propriétaires de la forge pouvaient surveiller la venue des habitants.
The owners of the blacksmith shop built this Quebec style house in 1831.
6- 105, chemin des Forges
Construite en 1805. Ancienne propriété de François Ranger, un marchand du village, elle est dans une rue commerçante.Une ancienne meunerie et un ancien crible situés tout près ont disparus depuis. En face, l'on procéda à la réouverture de la forge du village à l'occasion des fêtes du bicentenaire de L'Acadie en 1982.
Built in 1805, former property of Francois Ranger, a village mechant. Close by, you will find the flour mill.
7- 580, chemin des Vieux Moulins
Sa construction date de 1896. Cette petite québécoise, comme ses voisines, est bâtie tout près de la route. Le jardin et le potager sont à l'arrière. On peut noter qu'il reste dans cette rue du village de nombreux vestiges de bâtiments de ferme.
Built in 1896, you will notice this little house like its neighbours mas built very close to the road farm buildings can be seen behind.
8- 588, chemin des Vieux moulins
Maison villageoise. Même si on peut remarquer deux entrées principales elle n'est habitée que par une famille. On peut noter que les fondations ne sont pas visibles. Les plafonds très bas facilitent le chauffage.A typical family dwelling built in 1800 located in the village.
 Notice the fondations are not visible. The ceilings were low to save on heating.
9- 594, chemin des Vieux Moulins
En voici une autre qui a passé l'étape du temps. Construite avant 1900, on y retrouve l'allure de ses voisines. Plafonds bas, de proportion modeste, elle a vu naître quelques notables qui ont fait l'histoire du village.
Built before 1900 this home was home to a few noble families contributing to the history of our village.
10- 636, chemin des Vieux Moulins
Maison en pièces sur pièces à queues-d'aronde, elle fut transportée du Ruisseau-des-Noyers.Construite en 1872, elle fut réinstallée ici en 1986. Il faut remarquer le souci de l'ornementation des fenêtres de cette belle québécoise.
Built in 1872, displays ornate window dressing and rounded overhangs characteristic of Quebec architecture. This lovely home was transported from Chemin du Ruisseau-des-Noyers in 1986 to its actual site.
11- 638, chemin des Vieux Moulins
Voici un trésor de notre patrimoine; cette maison typiquement québécoise a un charme qu'ont bien voulu lui donner ses premiers propriétaires. Elle daterait des années 1840. Son revêtement à planches verticales, ses larges fenêtres font contraste avec ses voisines. Le vieux bâtiment de pierres à l'arrière date du début de la colonisation de L'Acadie. Cette maison a servi au tournage de quelques films québécois d'époque.
12- (retiré du circuit)
13- 740, chemin des Vieux Moulins
Construite en 1882, cette maison nous montre l'influence américaine par son toit en mansarde. L'ornementation est inspirée de l'époque victorienne. La famille L'Heureux qui vécut dans cette maison a laissé son nom à un genre de rouet d'une grande rareté. Au lieu du traditionnel rouet à grande et petite roues, il était plutôt de deux roues semblables de grandeur moyenne.
Built in 1882 this home reflects American influence. Its mansard roof as well as the woodwork inspired from the Victorian era. The L'Heureux family who lived here were famous for their invention of the double wheel spinning wheel.
14- 760, chemin des Vieux Moulins
Cette maison de la fin du XIXième siècle est un autre bel exemple de restauration dans le style d'autrefois. À remarquer qu'en plus de conserver les ouvertures, on met en valeur la géométrie de la maison française du siècle précédent.
Built in 1800 this lovely French home has been restored to its original state, preserving what was, a century ago.
15- 780, chemin des Vieux Moulins
Localisée antérieurement à Saint-Hubert où elle fut construite en 1745, cette maison fut reconstruite dans les années 1970 exactement dans le même style. Le numérotage des pierres et des pièces de sa structure a permis son transport et sa reconstruction. Hommage à feu Jean-Pierre Valiquette qui, à force de ténacité, ajouta au patrimoine acadien cette belle demeure.
This fieldstone home, built in 1745, was painstakingly disassembled from St. Hubert and rebuilt at its present location. This undertaking, by the late Jean Pierre Valiquette is surely a tribute to the Acadian heritage.
16- 777, chemin des Vieux Moulins
Ensemble architectural protégé sous le nom des «Bâtiments Lorrain Ste-Marie». Cet ensemble, incluant maison, étable à deux étages en pierres, grange-écurie, a été classé en 1973. Les propriétaires ont restauré ces joyaux : maison en 1805, bâtiments en 1850. Ils ont sauvé de la ruine cette maison construite par un notable de L'Acadie. La porte principale, lorsque fermée, cache des marches faites à même la fondation. L'influence dominante française est mise en évidence, entre autres par l'absence de sous-sol et par son volume massif bien ancré.
Predominately known as "Bâtiments Lorrain Ste-Marie", these fieldstone buildings were classified in 1973 as historical. The house dates back to 1805 and the buildings to 1850.
17- (retiré du circuit)
18- 810, chemin des Vieux Moulins
Provenant de Saint-Bruno, cette maison de 1894 fut réinstallée ici en 1982. La charpente est celle de cette époque, c'est-à-dire en madriers embouvetés assemblés à queues-d'aronde. Voilà un bel exemple du respect du style ancien des maisons des colons du siècle dernier.
Originally built in 1594 in St. Bruno, this splendid residence was relocated to L'Acadie in 1982. It was rebuilt in keeping with the pioneer's tongue-in-groove framework. A beautiful tribute to our pioneers of the last century.
19- 860, chemin des Vieux Moulins
De type québécoise cette maison date de 1801. Cette maison pourrait porter le titre de «paysanne» puisqu'elle est du style de maison qu'on construisait à la campagne.
Built in 1801 this lovely home of Quebec architecture reflects the style of homes built in the country side at that time.
20- 601, chemin des Vieux Moulins
Construite en 1867, cette maison québécoise est intéressante sous plusieurs aspects. La façade a été refaite en pierres de taille. Les autresfaces sont en pierres brutes. Remarquez son double larmier, ainsi que ses cheminées parallèles. Le travail autour des fenêtres est remarquable. Deux anciens maires de L'Acadie : Euclide et Paul Brosseau père et fils, l'ont habitée.
Built in 1867 this Quebec style home is remarkable for its stone work. The front was redone with cut stone replacing the origal fieldstone. Notice the chimney and the remarkable work around the windows. Two former mayors of L'Acadie lived here. Euclide and Paul Brosseau who were father and son.
21- 550, chemin des Vieux Moulins
Comme beaucoup de maisons du centre du village, on retrouve encore cette fois une maison à toit mansardé. Les fondations sont non apparentes. La forme des lucarnes est d'origine. C'est ici que la première caisse populaire a été ouverte.
Like many houses in the village, once again we find the mansard style roof. The dormer windows are of origin. It was here that the flrst financial co-operative was opened.
22- 555, chemin des Vieux Moulins
Construite à la fin du XVIIIe siècle, cette maison est d'inspiration française par son volume massif bien ancré au sol. On remarquera sur la face sud les «dalles» qui récupéraient l'eau douce. L'eau était mise en réserve dans une citerne au sous-sol.
Built at the end of 1800, this home was built of French influence. Notice on the South side the installation to recuperate rain water which was kept in a reservoir in the basement.
23- 540, chemin des Vieux Moulins
Vers 1880, maison d'influence québécoise par sa longueur, ses lucarnes et son larmier.
Built in 1880 Quebecois style home typical of this era for its length, former windows and woodwork.
24- 1309, chemin du Clocher
Construite vers 1886, on remarquera l'influence américaine. En effet, on retrouve beaucoup de maisons avec ce pignon dans les villages de la Nouvelle-Angleterre. Au centre du village, elle avait une vocation commerciale. Dans ce qui semble une cuisine d'été, on retrouvait une boucherie.
This gable roofed house, built in 1886 is reminiscent of New England. Situated in the heart of the village, a butcher shop once housed in its summer kitchen.
25- 525, chemin du Grand-Pré
Construite vers 1840, elle fut habitée par le meunier Olivier Lapierre, grand-père des musiciens célèbres Arthur et Eugène Lapierre. Au coeur du village, cette maison a conservé son jardin. Sa situation privilégiée l'a amenée à plusieurs vocations : relais de chevaux et magasin général. L'appentis servait d'entrepôt. Les cheminées en chicane et les lucarnes sont à noter.
Built in 1840 this beautiful home located in the heart of the village saw many vocations. Home to Olivier Lapierre, a local miller and grandfather to Arthur and Eugene Lapierre, famous musicians. It also was a general store and a horse relay.
26- Église Grace Church - voisine du 525 du Grand-Pré
Construite en 1877-78 au même endroit que la première église protestante de 1830, elle témoigne de la présence d'une communauté de langue anglaise et protestante. L'officiant est le même que celui de l'église St-James de Saint-Jean. Voilà un bel exemple de la «mitaine» (salle de meeting) qu'on retrouve dans les villages québécois. Elle a servi de décor pour quelques productions télévisées.
Built in 1877-78 on the same site as the first protestant church of 1830. The tombstones in the cemetery surrounding the church have the names of the first Irish, Scotthish and English settlers. This site has appeared in several television series. The church continues to serve the Anglican community.
27- 480, chemin du Grand-Pré
D'influence bretonne, construite vers 1800, elle est comme une forteresse domestique. Rénovée dans les règles de l'art, il faut noter la présence du four à pain qui fait saillie au pignon nord de la résidence. (De la cour de la bibliothèque, vous pourrez mieux voir les détails)
Located behind the town library, this lovely fieldstone home dates from 1800. Notice the outside bread-oven on the North side wall.
28- chemin du Grand-Pré
Québécoise, vers 1835, cette maison, avant 1910, était située sur le chemin de la Coulée des Pères. Le travail du bardeau de cèdre ainsi que les moulures des fenêtres montrent la façon de faire à cette époque.
 Built in 1835 on Coulée des Pères and moved to its actual site before 1910.Notice the cedar shingles and the woodwork.
29- 422, chemin du Grand-Pré
Construite en pierres des champs, cette maison d'inspiration française bretonne date du début de la paroisse vers 1800. La lucarne, qu'on appelle «un champlain», nous fait dire qu'on avait pignon sur rue. La partie en bois aurait été ajoutée au début du XXe siècle.
Built early 1800 inspired of French Brittany architecture, this lovely 2 storey fieldstone house is close to the village. The dormers are called in French "Champlain". The wooden section was added on in early XXth century.
30- 390, chemin du Grand-Pré - (Loin de la route)
Maison québécoise typique construite avant 1867. Cette maison, à cause de sa situation, laisse croire qu'une autre route suivait anciennement la rivière. Très peu modifiée, elle est un beau modèle de la maison de cette époque. On dénomme ces maisons du nom de «campagnardes». À remarquer l'absence de galerie.
Built before 1867, this attractive "quebecoise" style country home is typical of the era and remains relatively unchanged. Notice the absence of the veranda; one would believe that another road followed the river.
31- 350, chemin du Grand-Pré - (Loin de la route)
Voici une autre belle maison construite vers 1800, qui a gardé ses lignes architecturales. Vous remarquerez la courbe dans le toit de la galerie qui joint la maison principale à celle de la cuisine d'été, construite une cinquantaine d'années plus tard. Vous avez avec les bâtiments de ferme un dernier spécimen d'un silo en bois. Ici on y fait l'élevage de moutons qu'on déguste à l'occasion de regroupements typiquement québécois.
Built around 1800 this French Canadian farmhouse with farm buildings, including a unique wooden silo. Located by the L'Acadie River here is the only sheep farm in the area. Open to visitors. A step back into time.
32, 101, chemin du Grand-Pré
Rénovée plusieurs fois, cette maison aux limites de L'Acadie s'est refait une beauté et a retrouvé le style de la maison québécoise des années 1840. On remarquera la courbe du larmier ainsi que les deux cheminées qu'on construisait à l'intérieur de la maison.
Built in the 1840's, and despite several renovations, this lovely Quebecoise home has retained its original architecture; note the curved overhang and double chimneys.
33- chemin de la Chèvrerie
Il faut traverser le pont de bois près du chemin de fer pour apercevoir cette maison dont la façade est typiquement de style victorien. Cette maison fut construite au tournant du siècle par Mme Pacifique Baillargeon, née Victoria Perrier. Le travail de la corniche est remarquable; de plus l'agencement des couleurs dans le travail de la maçonnerie mérite qu'on s'y attarde.
You have to cross the wooden bridge next to the railroad tracks to be able to appreciate this beautiful Victorian styled home. Built at the turn of the century by Mrs Pacifique Baillargeon born Victoria Perrier.
34- 1362, chemin du Clocher
Une des plus vieilles maison du village, cette maison fut construite entre 1790 et 1814 par Jacques Herse, un des premiers marchands de L'Acadie. Les fenêtres hautes et étroites caractérisent le style québécois.
One of the oldest homes typical of our Quebec home style in the village. Built between 1790-1814 by Jacques Herse, one of L'Acadie's first merchants.
35- Parc des Ancêtres
Érigé à l'occasion du bicentenaire de L'Acadie en 1982, ce monument est un hommage à un enfant de la paroisse, Napoléon Bourassa, celui qu'on a surnommé «l'Apôtre de l'Art» au Canada français. Avant 1950 on retrouvait ici, les remises servant à abriter les chevaux des paroissiens. Le bronze est l'œuvre de Jérémie Giles.
In 1982, L'Acadie celebrated 200 years. A bronze figure honoring a chid from the village called Napoleon Bourassa surnamed in French "l'Apôtre de l'Art" was erected, this work of art was realized by Jeremie Giles.
36- 1381, chemin du Clocher
Cette maison est un bel exemple de type québécois. Construite en 1897 par le Docteur P.A. Lécuyer, elle servait d'hôpital pour ceux qui ne pouvaient se rendre à Saint-Jean. Jusqu'en 1975, c'est ici que les citoyens venaient payer leur compte de taxes.
Built in 1897 by Dr P.A. Lécuyer, this beautiful Quebecoise style home served as his office and hospital. Up to 1975 part of the house served as a municipal town office. Renovated, today its vocation is a music school.
37- Angle du chemin Évangéline et de la Rue Brisebois
Ce Calvaire a été construit en 1925, suite à un incendie, sur le modèle original de celui de 1840. Tout le mobilier a été sauvé dont le Christ en croix et «l'ange sonnant de la trompette». Ces deux sculptures sont l'oeuvre de Daniel Finsterer l'artisan qui, avec son père, fut responsable de la décoration originale de l'église. Une visite de l'église vous permettra de voir «l'ange sonnant de la trompette». On célébrait dans ce calvaire, le 14 septembre, la fête de l'Exaltation de la Sainte-Croix. De plus, il servait de reposoir à la Fête-Dieu.
This Calvary was rebuilt in 1925 to replace the original bujlt in 1840 which was destroyed by fire. Daniel Finsterer and his father are credited with it's artistry and workmanship as well as that of the church.
38- 389, chemin Évangéline
Maison en pièces sur pièces à queues-d'aronde. La partie principale vient d'Arthabaska tandis que la cuisine d'été est originaire de Saint-Jacques-le-Mineur. Construction en 1878 et installation en 1979.
Relocated in 1979 from Arthabaska, this wooden house of 1878 was completely restored. The summer kitchen was brought from Saint-Jacques-le-Mineur.
39- 387, chemin Évangéline
Maison québécoise construite en 1867 par Narcisse Brault, on remarquera l'inspiration bretonne par son aspect massif l'ancêtre Brault est revenu à l'Acadie après avoir vécu la déportation des Acadiens de 1755.
Built in 1867 by Narcisse Brault of French-Brittany influence surrounded with beautiful gardens. The Brault ancestors were amongst the Acadians that were deported in 1755. Historian Pierre Brault once lived here.
40- 359, chemin Évangéline
Voici une très vieille maison construite, aux dires des anciens propriétaires, vers le début du XIXe siècle. La lucarne fut rajoutée un siècle plus tard. Elle conserve toutefois la ligne des maisons d'époque.
Built in the early 1800, this farmhouse had dormer windows added at the turn of the century. Adjourning horse barn.
41- 300, chemin Évangéline
À toit mansardé, cette maison est remarquable sous plusieurs aspects. Le travail des chambranles et du fronton des lucarnes montre bien l'influence américaine. Son recouvrement est en tôle. Le toit, pour sa part, avec sa tôle à baguette abrite plusieurs chambres aux fenêtres petites et étroites. Les noms des anciens propriétaires nous rappellent qu'une importante minorité d'Irlandais a vécu à l'Acadie. Nos recherches nous confirment sa construction en 1895.
This large house for its era was built in 1895, shows American influence. Notice the steel mansards, dormer windows, and the metal siding finish. The former owners of lrisb descent once lived bere.
42- 250, chemin Évangéline
Transportée depuis Mirabel, cette petite maison en pièces sur pièces date des environs de 1885. Elle est nouvelle résidente de L'Acadie depuis 1978. On remarquera le toit en tôle à baguette.
Originally built in Mirabel in 1885, this little wooden house was relocated to L'Acadie in 1978. Renovated it now shows a steel roof reflecting what once was.
43- 194, chemin Ruisseau-des-Noyers
Maison québécoise, vers 1840. À remarquer l'équilibre des ouvertures.
This typical Quebec farmhouse was built around 1840.
44- 290, chemin Ruisseau-des-Noyers
Voici une maison ancestrale habitée depuis sa construction, en 1886, par la famille Desranleau. C'est une autre maison dite campagnarde.
This attractive farmhouse has been in the Desranleau family since it was built in 1886 and has been passed on from generation to generation to this day.
44a, 325, chemin Ruisseau-des-Noyers
Voici une nouvelle centenaire. Cette maison, à toit mansardé, est encore coquette. Son allure élégante laisse croire que les bâtisseurs y avaient mis de leur fierté. Au-dessus de la cuisine d'été logeait l'employé de la ferme et c'est pour cela qu'on y retrouve un escalier qui conduit directement à sa chambre.
Located far from the road with its majestic trees entrance, this elegant century home of American influence is to be found. Above the summer kitchen, a second stairway led to a room which was used to lodge the farmhands.
45- 1561, chemin du Clocher
Maison construite en 1890, c'est un exemple typique de mansarde américaine, avec des éléments décoratifs victoriens. Cette maison, à cause de la proximité de l'église, servait de reposoir à l'occasion des processions de la Fête-Dieu. Jean-Baptiste Brault, descendant Acadien, prêtait sa maison pour l'exposition des morts. À remarquer, le bardeau décoratif sur la mansarde.
This splendid home, with its lovely cedar-shingled mansard and Victorian influence, was built in 1890, and once served as the local funeral parlour. Jean-Baptiste Brault, of Acadian descent, would offer his home at times for religious ceremonies.
46- Monument aux Patriotes, 739, chemin des Patriotes
Installé en 1983 par la Société des Patriotes du Québec, ce monument est un rappel des misères endurées par les gens de l'Acadie lors des troubles de 1837-38. Ce monument est érigé sur la terre ayant appartenu aux parents de Narcisse Grégoire, patriote mort au combat. Il est très probable que sa dépouille fut enterrée sur cette terre; l'Église à cette époque refusait la sépulture aux patriotes morts au combat. L'œuvre d'art est de Jérémie Giles.
Erected in 1983 as a tribute to patriots who died in the 1837 Rebellion, this monument was realized by a local artist, Jeremie Giles.

47- 859, chemin des Patriotes

Cette maison de pierres a sa façade sur la rivière car, à cette époque, le chemin public était de l'autre côté de la rivière dont le nom était : Petite rivière de Montréal. Nous avons ici une maison de type français, vers 1800, remarquable par la pente raide de son toit.

This French fieldstone house, built around 1800, is defined by its sharply sloped roof. The front of the house faces the old main road across the river.

48- Voisin du 879, chemin des Patriotes

Ce cairn est situé à la place natale de Mère Marie-Léonie Paradis, fondatrice des Petites Soeurs de la Sainte-Famille. Décédée à Sherbrooke en 1912, elle fut béatifiée par Jean-Paul II lors de sa visite à Montréal, le 11 septembre 1984.

 

This stone landmark marks the birth place of Mother Marie-Léonie Paradis. She is the founder of the Sisters of the Holy Family and was proclaimed "Blessed" in 1984 by the Pope John Paul II. She died in Sherbrooke in 1912.

49- 899, chemin des Patriotes 

D'inspiration française, elle fut construite vers 1801. Du chemin, vous voyez l'arrière de la maison. La photo montre cette même maison vue de la rivière sur laquelle donne la façade. Les maisons de cette période sont rares car beaucoup furent incendiées lors des troubles de 1837-38. Les lucarnes furent ajoutées ces dernières années.

This 200 year old home reflects its French architecture. Very unique today because most of these homes were destroyed by fire in the Patriotes Rebellion of 1837.

50- 970, chemin des Patriotes 

Maison québécoise vers les années 1840. Les cheminées en chicane bien encastrées dans les murs du pignon, nous montrent l'influence fraçaise du temps. à remarquer que les «esprits» «esse-pris» sur les façades sont bien visibles. Colborne a tenté d'incendier, sans succès, cette maison pendant la période des troubles. La photo nous montre cette maison vue du coté de la rivière.

This Quebecoise, built in 1840, also displays French influence as seen in it's offset chimneys. One immediately notices the wrought iron "S" set in the fieldstone on each  of the side walls.

51, 490, chemin Coulée des Pères

Construite au XIXe siècle, on se retrouve devant une maison d'un type rare. En pierre et d'inspiration américaine, son toit a été certainement modifié au cours des ans. Sur les lucarnes droite et gauche, on peut remarquer l'emblème qui servait à identifier l'auberge anglaise. Le souci de la décoration du toit de la galerie mérite d'être souligné.

Built in the 1800's, this American style home, once served as an English inn. It's has retained its original stonework.

52- 439, chemin Coulée des Pères

Construite au XIXe siècle, on se retrouve devant une maison d'un type rare. En pierre et d'inspiration américaine, son toit a été certainement modifié au cours des ans. Sur les lucarnes droite et gauche, on peut remarquer l'emblème qui servait à identifier l'auberge anglaise. Le souci de la décoration du toit de la galerie mérite d'être souligné.

Built in the 1800's, this American style home, once served as an English inn. It's has retained its original stonework.

53- 400, chemin Coulée des Pères

Construite au XIXe siècle, on se retrouve devant une maison d'un type rare. En pierre et d'inspiration américaine, son toit a été certainement modifié au cours des ans. Sur les lucarnes droite et gauche, on peut remarquer l'emblème qui servait à identifier l'auberge anglaise. Le souci de la décoration du toit de la galerie mérite d'être souligné.

 

Built in the 1800's, this American style home, once served as an English inn. It's has retained its original stonework.

54- 380, chemin coulée des Pères

Construite au XIXe siècle, on se retrouve devant une maison d'un type rare. En pierre et d'inspiration américaine, son toit a été certainement modifié au cours des ans. Sur les lucarnes droite et gauche, on peut remarquer l'emblème qui servait à identifier l'auberge anglaise. Le souci de la décoration du toit de la galerie mérite d'être souligné.

Built around 1800, this lovely farmhouse of Normandy influence was completely restored with adjourning buildings. Beautiful wildflower gardens surround the property. A visit in time of 200 years ago.

55- 529, chemin du Clocher

Construite au XIXe siècle, on se retrouve devant une maison d'un type rare. En pierre et d'inspiration américaine, son toit a été certainement modifié au cours des ans. Sur les lucarnes droite et gauche, on peut remarquer l'emblème qui servait à identifier l'auberge anglaise. Le souci de la décoration du toit de la galerie mérite d'être souligné.

Built  in the 1800's, this American style home, once served as an English inn. It's has retained its original stonework.

56- 1040, chemin des Ormes

Cette maison fut construite avant 1812 par François Bourassa, père. Maison natale du député François Bourassa et de l'artiste Napoléon Bourassa. Ce dernier est le père d'Henri Bourassa, fondateur du journal «Le Devoir». Les propriétaires désirent lui redonner son cachet d'antan.

This American style house, built before 1812, was home to the Bourassa family for many generations. Henri Bourassa was the founder of the Montreal newspaper "Le Devoir".